CJE

Rugby is an intense game, both mentally and physically. It’s not a game for everyone. But, playing at a casino online is for everyone.

Force est de constater que le génie a sauté une génération. Nous avons de bons joueurs, certes, mais nous n’avons plus de génies, tels que les Blanco, Sadourny, Sella, Dominici et Castaignède de la grande époque, etc. capables de mettre le feu à la défense adverse sur une illumination brutale.

Le cas Michalak est sans doute à part, mais après tant d’absence il lui faudra ramer pour revenir à son meilleur niveau.

Or, parmi la relève (notamment les champions du monde U21), je ne vois guère de futurs petits Mozart du ballon ovale.

Sont-ce les consignes très strictes qui brident le talent ?

Pierre-Olivier

Yep Pierre, votre meilleure note depuis longtemps… enfin, je retrouve le PS que j’aimais tant !

Pour revenir au sujet, les phases de jeu plus longues (avec force Pick&Go, effectivement) pour percer des défenses encore plus hermétiques sont le seul moyen d’user, en comparaison d’une époque où c’est dans la mêlée que l’on usait.

Don’t assume that rugby players don’t use the internet. On the contrary, many of our players enjoy playing internet slots during their downtime and while on breaks.

C’est assez étonnant comme les matchs deviennent passionnant quand on passe les 60 minutes de jeu et que les défenses se relachent. Le jeu “à la Toulousaine” (mais il y en a d’autres qui le pratiquent !) a ceci d’intéressant qu’il est rapide, dynamique et laisse la part belle à l’initiative individuelle suivie et soutenue par tout un groupe…

Comme dit par certains ci-dessus ; le jeu est fait, au final, par les joueurs. Le 10 est là pour ouvrir, c’est vrai… mais il est également là pour animer, dynamiser (tout comme le 9 d’ailleurs)… et défendre. C’est la polyvalence à tous les postes qui a amené ce changement, mais qui permet également à tous de prendre des initiatives et d’être créatifs.

Si ça continue, on verra des 4 taper la balle au pied ! 🙂

Bebus

à noter que c’était le dernier match de Bala à la télé (il me manque toujours)et que sans un arbitrage scandaleux, les Ecossais auraient battus les Anglais à Twickenham et auraient réalisé le Grand Chelem.

Pour terminer les Ecossais s’étaient “rachetés” en malmenant les Ecossais en quart de finale de la CDM en mettant de les prenant dans l’axe avant de les faire courir sur tout le terrain… la recette qui nous a permi de les battre en demi

lucide

BARON 31, à quoi sert d’écrire un pseudo sur un blog où il n’y a aucune obligation d’inscription, où tout le monde peut prendre le pseudo de l’autre etc…mais il y a un gros avantage pour l’hébergeur : mélanger nombre de visites et nombre de visiteurs….la régie publicitaire ne donne pas le même sens aux deux notions….

Sella arriverait, Laporte se rapproche de la Suisse

En lisant le Midol du 15 janvier je n’en croyais pas mes yeux. Alors que le Tournoi 2007 n’est pas joué, que la Tournée en Nouvelle Zélande n’a pas eu lieu, que les matches de préparation sont encore loin, coach Bernard annonce l’équipe qu’il formerait si le match d’ouverture de la Coupe du Monde 2006 avait lieu aujourd’hui
Le Sunday Times croit savoir que la fédération anglaise va proposer un championnat à dix équipes franchisées.
Rugby players are found on almost every single continent in the world. Some of them can be found playing Canadian slots online in their spare time.
(Londres vis les Saracens, Richmond, Leeds, Manchester, Newcastle, Coventry, Worcester, (…)
Dans un entretien à “l’Independent on Sunday” , Syd Millar, le Président l’International Rugby Board, évoque la possibilité de remplacer les tournées annuelles par un tournoi qui réunirait le

Robert Joachim

On en a déjà parlé ici, non ? On complète alors.

La défense inversée consiste, pour l’équipe défendante, à ce que le deuxième centre et l’ailier montent en pointe sur les centres attaquants, afin de leur couper les extérieurs pour qu’ils ne puissent pas passer la balle. Cela se pratique sur des attaques “à plat” ou presque.

C’est très difficile à contrer, car soit un des centres est pris balle en mains, soit il tente une passe qui risque d’être interceptée (on ne parle même pas des sautées).

Au contraire, la défense glissée se pratique sur des attaques en profondeur et consiste à presser les attaquants adverses (ouvreur et centres), sans les plaquer, pour les obliger à se passer la balle qui arrive ainsi à l’aile, sans que du terrain n’ait été gagné, le plaquage n’intervenant qu’au niveau de l’ailier (ou du 3è ligne assurant le deuxième rideau). L’équipe attaquante n’a donc pas avancé et, en plus, se retrouve coincée sur l’aile d’où il est plus difficile de faire rebondir l’action.

Pour contrer la défense inversée :
Se placer bien en profondeur pour attaquer et obliger les défenseurs à glisser ou,
Taper par dessus la ligne, l’ailier et le centre montés en pointe défendant ne pouvant être au four et au moulin (action aléatoire, comme tous les coups de pied à suivre).

Précisons aussi qu’une défense inversée est épuisante pour les défenseurs qui doivent monter à fond à chaque fois. C’est pourquoi, cette tactique s’étiole au fur et à mesure du temps qui passe et que les jambes se font plus lourdes.

Thom9s, Nouvelle-Calédonie

Match et surtout réaction mémorables s’il en est. Comme en 99 contre les Blacks, le grand Lamaison n’y fut pas pour rien.

Je garde notamment un souvenir ému de l’essai de Leflamand et du tour d’honneur.

J’ai revu ce match le week-end dernier sur ESPN, j’avoue que c’était assez jouissif…

Plus que jouissif meme, je me souviens exactement de ce match fou 10 ans apres, ce qui est rare pour moi Encore merci les gars ! Et merci à leurs coachs qui pour moi futrent les meilleurs que le XV de france ait eu

Artillon

Je suis assez d’accord avec DG concernant ce nouveau type de jeu des Blacks qui implique quand même pour le déployer, que les joueurs soient très gaillards à l’impact, très rapides au soutien (et les Blacks réunissent sans problème ces deux qualités). Mais attention pour eux, je m’interroge : si des adversaires à la coupe du monde trouvent une faille à ce jeu (par exemple en faisant reculer les Blacks à l’impact, en leur imposant une pression de tous les diables et les contraignant à commettre des fautes de transmission), il est fort possible qu’ils n’en aient aucun de rechange. Et les Blacks contrariés redeviennent une équipe de rugby normale, humaine, classique : elle fait des fautes, et il y a des trous dans sa défense. Jouer au pied contre eux, derrière la défense black, me semble, suivant la plainte de Pierre qu’on n’en verrait pas assez, la bonne solution. Plus largement, le débat sur le jeu, et notamment sur la beauté du jeu est un débat très français. Je ne suis pas certain que les Anglais ou les Irlandais se posent ce genre de questions. Quand ils gagnent à coups de pied, les spectateurs sont satisfaits quand même s’il y a victoire au bout. En france, on râle. Mais on oublie, et là Pierrot je t’arrête ( les coups de pied de recentrage c’est pour les gamins dans la cour d’école), le débat est un brin futile dans une société qui ne reconnaît que la victoire pour principe et non la “beauté”. Il y en a malheureusement des carrières sacrifiées à cause de la beauté. Au tennis par exemple, nos petits coqs font des déprimes à répétition, on leur apprend (et je le sais puisque j’ai joué à haut niveau) que leur jeu doive répondre à certains canons. Bien jouer c’est le début du bonheur. Non ! Gagner c’est le début du bonheur. Seule la victoire compte ! On en reprocherait presque à Manaudou de tout gagner. on trouve que c’est suspect, la victoire c’est morose, vaut bien mieux un romantique Zidane et ses coups de tête qui font se plaindre de douleurs toute la France. Ne parlez donc pas de beau jeu, symptome habituel d’une certaine mélancolie, d’une passion pour l’echec, pour la deuxième place qui soulève les foules et provoqueront les éternelles plaintes. En Angleterre, on apprend d’abord aux joueurs à GAGNER ! Les Ibanez, Chabal, ne s’y sont pas trompés ( bien que chabal soit très français dans sa mélancolie). On parle de l’orgueil des Anglais. Qu’ils sont antipathiques, hautains, prétentieux. Eh bien ils ont raison de l’être. Sortez de l’esprit de beauté s’il vous plaît. La beauté c’est la poésie, les beaux-arts. Au rugby seule la victoire compte. Les anglais nous l’enseignent très bien, malgré tous leurs défauts.

Pardon pour les quelques fautes.

Coupe d’Europe : la vraie raison du boycott par Blanco et sa troupe ?

Commentant la décision de la ligue nationale de rugby de boycotter la prochaine édition de la Coupe d’Europe, le Président Bernard a déclaré : “Je comprends les motifs de la Ligue Nationale, même si je ne partage pas la méthode.” Un beau commentaire de faux-cul.
En comprenant, il ne se met pas les clubs français à dos. En ne partageant pas la méthode, il ne compromet pas ses chances d’élection à la présidence de l’IRB, puisque c’est son objectif désormais.
A tous les coups on gagne avec le Président Bernard.

Baron31

bon, les anonymes qui critiquent, il faudrait qu’ils aient un peu de courage, le courage d’assumer leurs idées en mettant leur nom avec leurs articles…

PS : je croyais que le courage était une des principales valeurs du rugby, mais apparement, certains des lecteurs et commentateurs de ce site ne doivent peut-etre pas avoir la meme conception du rugby que moi. Ou bien ils se sont peut-etre trompé de sport… le ballon rond, c’est pas ici